Philip Morris International (PMI) accélère sur sa politique de diversification. Le 11 mai dernier, la multinationale du tabac a fait une offre de 15,16 milliards d’euros pour racheter Swedish Match, le spécialiste des « produits sans fumée ». En misant sur l’entreprise suédoise, PMI souhaite se rapprocher de son objectif : réaliser 50% de son chiffre d’affaires dans des produits autres que la cigarette traditionnelle à l’horizon 2025.

Un monde sans fumée : c’est l’ambition affichée de Philip Morris International. Pour réussir sa transition, l’industriel du tabac n’hésite pas à sortir le carnet de chèque. Via un communiqué publié mercredi 11 mai, il a officialisé une offre de 15,16 milliards d’euros (16 milliards de dollars) pour acquérir le groupe suédois de produits du tabac Swedish Match. Cette entreprise est la spécialiste du snus, une poudre de tabac humide placée entre la gencive et la lèvre supérieure qu’elle commercialise principalement en Europe du Nord. 

Le spécialiste des « produits sans fumée » est également propriétaire de la marque Zyn, des pochettes de nicotine sans tabac qui connaissent un succès croissant sur le marché scandinave et américain. L’officialisation des discussions entre PMI et Swedish Match a fait bondir de 25% l’action de la société suédoise le 11 mai. Le titre a continué à progresser le lendemain, avec une action valorisée à hauteur de 40% comparé à son cours de l’avant-veille. 

S’il se confirme, ce rachat s’inscrit dans le virage stratégique opéré en 2009 par Philip Morris International. Depuis 14 ans, le groupe américain a transformé son modèle économique pour se désintoxiquer de sa dépendance aux ventes de cigarettes. Pour ce faire, la multinationale s’est engagée sur deux fronts : les alternatives aux cigarettes traditionnelles et la santé.

PMI a investi plus de 9 milliards d’euros pour développer des alternatives à la cigarette potentiellement moins néfastes pour la santé. A l’image de son dispositif Iqos qui, selon l’industriel, est 90 à 95% moins nocif que les cigarettes conventionnelles. Ce produit a recours à du tabac chauffé permettant d’éviter aux fumeurs de subir les effets nocifs liés à la combustion. PMI revendique 17,9 millions d’utilisateurs dans le monde et souhaite poursuivre la commercialisation d’Iqos sur le marché américain. 

L’année 2021 a été pour Philip Morris International celle de l’engagement dans le domaine de la santé. Il a tout d’abord déboursé 690 millions d’euros (820 millions de dollars) pour s’emparer de Fertin Pharma, un laboratoire pharmaceutique danois qui propose des produits de substitution à la cigarette (chewing-gums, poudres, gommes…). L’industriel a également pris le contrôle de la société britannique Vectura, le leader mondial des inhalateurs médicaux. Coût de l’opération : 1,3 milliard d’euros (1,1 milliard de livres).

Le possible rachat de Swedish Match permettra à PMI de maintenir le cap vers son objectif de générer, d’ici 2025, 50% de ses revenus grâce à des produits autres que la cigarette conventionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.