Je vais traiter dans cet article de la réorientation de l’infrastructure open source Docker et de sa solution de gestion fédérée des applications Cloud.

L’éditeur de San Francisco Docker a annoncé sa feuille de route des échéances lors de la DockerCon du 11 au 15 juin 2018.

Les objectifs de Docker dans le futur

Dans un futur proche, Docker souhaite que Docker EE puisse effectuer le pilotage des applications hébergées et qui font l’objet d’opérations via les offres de Kubernetes as a Service. La finalité consiste à initier une solution de gestion fédérée des services cloud managés, à travers Amazon EKS, Google GKE et Microsoft AKS.

Cette structure nouvelle sera capable d’uniformiser les pipelines de déploiement. Cela s’applique aussi aux règles de sécurité, à la gestion des droits d’accès pour tout service Kubernetes concerné.

Cette fédération des services se fera sur une plateforme unique de management d’applications. Pour retrouver les enjeux de Docker EE, consultez cet article.

Docker EE et ses applications actuelles

Docker EE intègre plusieurs applications Kubernetes. Elle peut s’imbriquer actuellement sur différents Iaas ou clouds d’infrastructures.

Il s’agit de clouds privés comme Oracle Linux, Red Hat, Suse Unux ou Ubuntu. Cela concerne aussi des clouds publics à l’instar d’AWS, Alibaba Cloud, Google Cloud Platform, IBM Cloud, Microsoft Azure.

Avec la mise en place de la future compatibilité de Docker, les services managés ne passent plus par la phase fastidieuse de la maintenance et d’installation as a Service sur chaque cloud sélectionné.

De plus, la future solution permet de bénéficier des systèmes Kubernetes en mode multicloud. Le mode multicloud inclut la migration et la synchronisation d’un cloud à un autre.

Avec le Docker EE, les systèmes gagnent en interopérabilité avec l’ensemble des environnements Kubernetes disponibles sur Internet.

Les autres offres possibles avec Docker EE

Le service Azure Service Fabric de Redmond propose le déploiement des architectures de microservices via les containers Linux ou Windows.

Dans le futur, ce service de Microsoft peut profiter d’un orchestrateur Kubernetes en plus de l’orchestrateur Microsoft.

Par ailleurs, Docker Destop intègre des interfaces graphiques accessibles aux développeurs et à la communauté Docker.

A propos de Kubernetes

Kubernetes est un open source destiné à automatiser le déploiement, la montée en charge et la gestion des applications en conteneurs. Docker prend en charge toute une panoplie de technologies de containers.

Les composants de Kubernetes permettent une combinaison et une extension pour optimiser la charge de travail. Grâce au pod de Kubernetes, le partage des ressources est possible.

Découvrez les fonctions des Kubernetes de Docker ici.

 

Crédit Photo : theverge.com & youtube.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *