Je constate que la majorité des grands groupes de l’informatique prennent désormais le pas de la technologie blockchain.

Actuellement, c’est au tour de la firme de Moutain View de suggérer des offres « as a service » auprès de sa clientèle.

L’objectif de Google avec la blockchain

A l’instar de Microsoft, IBM, HPE ou SAP, Google met à la disposition de ses clients des offres de blockchain à la demande. Ces offres sont disponibles pour les organisations qui désirent développer des applications blockchain plus faciles d’accès via Google.

Lors de la conférence Next 18 qui a pris fin le 26 juillet 2018, Google a signalé dans un post de blog cet évènement. Google a annoncé sa collaboration avec Digital Asset et BlockApps, respectivement fournisseur de solutions logiciel et start-up.

Découvrez l’annonce de Google en parcourant ce sujet.

Le partenariat de Google avec Digital Asset

Digital Asset est spécialisé dans la fourniture d’outil logiciel pour l’industrie des services financiers. La firme souhaite procurer aux clients de Google Cloud Platform plusieurs services clé-en-main.

Cette opération vise à ériger, à tester et à déployer facilement des applications blockchain sans tenir compte de l’architecture sous-jacente. L’objectif de ce partenariat cible la réduction des barrières techniques au développement d’applications.

Digital Asset va assurer la livraison d’une plateforme de registre distribué ainsi que le langage de modélisation Google Cloud.

Les autres collaborations de Google pour son Cloud

Google a aussi enclenché un partenariat avec la start-up BlockApps. BlockApps possède la plateforme BlockApps Strato.

BlocApps Strato autorise le déploiement d’applications décentralisées destinées aux entreprises appartenant à de multiples secteurs. BlockApps oeuvre aussi pour des intégrations open source vers les plateformes Hyperledger fabric et Ethereum.

D’un autre côté, Google fait partie de la version bêta privée du programme de développement de Digital Asset. Ce programme garantit à un ensemble de partenaires en édition de logiciels et à des établissements de services financiers l’accès à un kit de développement logiciel.

Ce kit inclut un langage de modélisation de contrats intelligents.

Les classifications spécifiques au blockchain

Trois catégories illustrent l’utilisation de la blockchain. On peut citer les applications pour le transfert d’actifs à usage monétaire.

On peut noter les applications à titre de registre pour la traçabilité des produits et des actifs. Enfin, les smarts contracts impliquent les programmes autonomes d’exécution automatique.

Les smarts contracts ne requièrent aucune action humaine à compter du démarrage des programmes. Retrouvez les fondamentaux de la blockchain en cliquant ici.

 

Crédit Photo : medium.com & g2crowd.com

Diplomé de faculté de droit, je suis revenu à mes premiers amours, la communication et le marketing. Je m’efforce d’apporter un peu de clarté dans ce monde aux idées et concepts si vastes que même moi ça me file un sacré mal de crâne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *