Parmi les technologies les plus avancées, l’Intelligence Artificielle ou IA correspond idéalement aux multiples challenges du domaine de l’assurance. Je vous propose de découvrir plusieurs usages de l’IA dans ce secteur.

Autonomous smart car scans the road operates the machine automatically stops at the crosswalk in the city. Vector illustration.

Le cas de l’assurance automobile

Avec l’IA, l’assurance auto peut faire appel aux données collectives via les véhicules connectés. Ainsi, plusieurs marques ont initié des plateformes pour monétiser leurs data, à l’instar de BMW, Toyota ou Scania.

Cela permet d’améliorer considérablement les modèles de probabilités à destination des actuaires de l’assurance. Le but est de procurer des données détaillées sur la conduite afin de proposer un contrat à un prix plus approprié.

Pour plus d’exemples, consultez ce sujet.

Le facteur risques avec l’IA

Pour une analyse de risques plus pointue, le deep learning est mis en action via la reconnaissance d’images satellitaires. Il s’agit de l’association de données météo avec des photos satellite pour disposer de modèles spécifiques.

Ces modèles portent sur l’anticipation des catastrophes naturelles et des niveaux du rendement agricole.

Les autres opportunités offertes par l’IA

Pour les personnes qui ont souscrit à une assurance vie, la machine learning repose sur la recherche floue pour reconnaître les personnes défuntes sur le fichier national. Cela permet de fournir des paiements plus rapides aux bénéficiaires de l’assurance vie.

En outre, l’IA appuie les conseillers des centres d’appel avec un assistant dédié à l’information sur les clauses des contrats d’assistance. Par ailleurs, la machine learning facilite la fluidité du parcours client.

Cela ouvre la voie au contrôle de la conformité des documents fournis par les assurés. Ainsi, la saisie des informations provoque l’automatisation de la prise en charge.

Les améliorations propres à l’IA

L’IoT est destiné à la prévention des risques grâce aux objets connectés. Installés chez les assurés, ces derniers procurent des données concernant la détection de la présence, de fuite d’eau ou de fuite de gaz.

Au niveau des automobiles, ces outils permettent de déceler les comportements des conducteurs. En ce qui concerne la relation commerciale, l’association IoT et IA autorise une approche marketing personnalisée.

Par ailleurs, l’IA peut également servir pour lutter contre la fraude aux assurances. En effet, les algorithmes sont aptes à déceler les comportements répréhensibles.

Ainsi, l’intelligence artificielle va contribuer à accélérer sensiblement le temps d’indemnisation  et d’intervention. Le calcul des montants d’indemnisation est plus sûr.

De plus, l’IA via la machine learning va œuvrer pour le traitement et l’analyse des données en grand nombre. Cela permet d’améliorer la pertinence des résultats après une requête.

En outre, les processus d’indemnisation des sinistres vont bénéficier d’une grande simplification via l’automatisation des tâches et aboutir à une intervention plus ciblée.

Pour plus de détails, lisez ceci.

Crédit Photo : lassuranceenmouvement.com & bchsc.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *