Je vous propose de découvrir le nouveau concept de stockage des données de Microsoft. Il consiste à archiver des données numériques dans un objet similaire à un morceau de quartz.

Les premiers pas du Project Silica

Au cours de la conférence Microsoft Ignite, Microsoft a signalé lors d’une Keynote  une collaboration avec Warner Bros. En fait, le studio hollywoodien s’est adressé à la firme Microsoft.

L’objectif revient à conserver son fonds documentaire. Il comprend de nombreux films cultes, des émissions radio des années 1940 ainsi que des courts-métrages d’animation.

Warner Bros devait garder 3 copies incluant deux copies numérisées et une copie physique originale. Pour en apprendre plus consultez ce sujet.

Le principe de Project Silica

Le récent stockage opéré par Microsoft porte sur le film Superman de 1978. Le film a fait l’objet d’un stockage sur un carré de quartz de 7,5 cm de côté et 2 mm d’épaisseur.

En fait, un laser femtoseconde encode les données au niveau du verre. Cela permet d’initier des couches d’indentations et de déformations  tridimensionnelles sous divers angles et profondeurs.

Le tout est à l’échelle nanométrique. La surface de verre peut stocker un total de 75,6 Go de données.

En effet, le processus autorise la création de voxels ou volumetric pixels et des pixels en 3 dimensions. Pour sa part, le Project Silica ne se sert pas de l’écriture des données à l’instar des CDs et des DVDs.

Le gravage se fait directement dans le quartz qui peut contenir plus de 100 couches de voxels.

Les atouts spécifiques du Project Silica

Il s’agit d’un matériau solide car le quartz est principalement constitué de silice. Il peut supporter le trempage à l’eau bouillante, la cuisson au four traditionnel, le passage au micro ondes ou le frottement avec de la laine d’acier, etc.

Un disque dispose d’une durée de vie de 3 à 5 ans. Pour sa part, une bande magnétique dure entre 5 à 7 ans.

Ainsi, le stockage sur quartz ouvre la voie à une conservation séculaire des données, soit environ 1 000 ans.

Les autres opportunités du Project Silica

D’après Microsoft, le Project Silica autorise à la fois une réduction de l’espace et des coûts de stockage. La mise en œuvre peut être liée aux services cloud Azure.

Cette technologie va révolutionner l’univers de l’archivage qui requiert une grande capacité  des techniques de stockage. Avec le procédé du gravage unique sur le quartz, aucune dégradation n’est possible contrairement à l’actuelle migration de données.

En matière d’environnement, le Project Silica ne nécessite pas de dispositifs de climatisation ou d’aération par rapport aux actuels datacenters. De plus, cela permet de réduire considérablement le stockage à long terme avec un transfert fréquent des données.

Retrouvez l’essentiel du Project Silica en vous rendant ici.

Crédit Photo : news.microsoft.com & 101.datascience.community

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *