Face à la progression incompressible des déserts médicaux, la télé consultation constitue une option concrète. Je vous livre quelques infos concernant cette proposition.

Un partenariat d’envergure

Le 23 avril dernier, le groupement de pharmacies Giphar signe un partenariat avec la start-up Medadom de Paris. Le partenariat est axé sur la diffusion de bornes connectées propres à la téléconsultation.

Plus de 1 300 pharmacies vont profiter de ce déploiement important.

A propos de Medadom

Medadom est une jeune pousse initiée en 2017. Les fondateurs impliquent Nathaniel Bern, Elie Dan Mimouni et Charles Mimouni.

A la base, la start-up met en avant un service de téléconsultation. En fait, la consultation est disponible à domicile à partir d’un simple terminal.

Il peut s’agir d’un Smartphone, d’une tablette voire d’un ordinateur. Une borne connectée est également éligible.

La solution intègre sur objets connectés. Cela inclut un thermomètre, un dermatoscope, un otoscope, un oxymètre, un stéthoscope ainsi qu’un thermomètre.

Un développement de l’offre

A compter de juin 2020, Medadom complète l’offre avec des cabines de télémédecins. Ces cabines doivent être mises en place auprès des écoles, des mairies.

Il ne faut pas négliger les communes sujettes au manque d’offres de soin. Une levée de fonds de 40 millions d’euros cible le déploiement de bornes supplémentaires ainsi que des cabines à l’horizon 2024.

Selon Medadom, la pandémie de Covid-19 va permettre l’essor de la téléconsultation. Elle constitue une boutique essentielle pour l’écosystème de santé.

La jeune pousse compte sur les pharmacies pour devenir les réels vecteurs de cette pratique minoritaire dans l’hexagone.

Les clients de la start-up parisienne

En outre, le développement des cabines connectées s’accentue. L’utilisation est actuellement opérée par plusieurs grandes enseignes.

Il faut citer AXA, Airbus ainsi que Vinci. C’est également le cas des collectivités locales et des collectivités territoriales.

Des chiffres encourageants

Medadom signale que plus de 20 000 téléconsultations sont enregistrées par le service de la Start-up. L’équipement concerne 1 000 officines sur le territoire national.

Ainsi, le partenariat avec le Groupe Giphar constitue une phase majeure. Le chiffre d’affaires du partenariat équivaut à 2,2 milliards d’euros.

Pour l’heure, les déserts médicaux représentent 7,4 millions de français, selon l’AMF ou Association des Maires de France. A l’aide d’une borne connectée, Medadom met en avant  9 minutes pour accéder à un médecin.

Les téléconsultations ont lieu entre 9 heures à 23 heures, tous les jours. La téléconsultation ambitionne la réduction des inégalités des soins avec les nouvelles technologies.

De plus, la prise en charge médicale est beaucoup plus rapide. Le renoncement aux soins recule et le recours aux urgences est moins effectif.

Retrouvez d’autres thèmes ici.  

Crédit Photo : ve.linkedin.com & leparisien.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.