Je vous propose d’en apprendre davantage sur les conformateurs narinaires à travers le BB-Rhino de la jeune pousse française Bone 3 D. Pour être en avance sur un futur texte d’un règlement européen qui va entrer en vigueur en 2020, un médecin prend les devants.

En savoir plus sur les prothèses des narines

Selon le docteur Roman-Hossein Khonsari, le parlement européen va bientôt proscrire ce qu’on nomme le bricolage en matière de prothèse. Cela va toucher tous les dispositifs médicaux car cela devenait une généralité auprès des hôpitaux.

Ainsi, le chirurgien maxillo-facial œuvre en partenariat avec Bone 3 D via un contrat de licence conclu en septembre 2019. Pour en savoir plus, lisez cet article.

En savoir plus sur le procédé BB-Rhino

En fait, la jeune pousse procède à l’impression en 3 D de moules. Ces moules reçoivent une injection de silicone médical.

Cela permet de générer des conformateurs narinaires destinés aux enfants et aux adolescents. Lorsqu’ils font l’objet d’une insertion dans le nez, ces outils sont requis pour le maintien des résultats post-opératoires d’une opération de fente labio-palatine.

La fente labio-palatine est communément appelé bec de lièvre. La réalisation revient à une imprimante J 750, spécialement conçue par la Société Stratavs.

Le docteur Roman-Hossein Khonsari exerce comme chirurgien à l’hôpital Necker des enfants malades de Paris.

Quelques infos concernant le dispositif médical de Bone 3 D

Le dispositif BB Rhino comprend 14 tailles différentes. Cela permet une parfaite adaptation à la majorité des morphologies.

En outre, la conception assistée par ordinateur autorise la création de prothèses sur-mesure pour les pathologies les plus complexes. Les résultats satisfaisants dépendent de la bonne qualité des moules.

Au niveau des coûts, le prix de vente d’un conformateur narinaire de fabrication maison tourne autour de 90 euros. De plus, la BB Rhino dispose d’une plaque d’appui en philtrum pour accélérer la cicatrisation.

La jeune pousse cible actuellement le marché international. Plusieurs essais ont déjà été réalisés.

Les propositions de la start-up Bone 3 D

Initié par le docteur en biomécanique Jeremy Adam, l’idée de l’impression 3 D en faveur des simulateurs des dispositifs médicaux cible le bien-être du public.

Les dispositifs initiés par la jeune pousse incluent les attèles de conformation post-rhinoplastie ou les gouttières de repositionnement destinées à la chirurgie orthognatique.  En outre, la firme met en avant des simulateurs de neurochirurgie, de podologie et des modèles anatomiques.

En parallèle, ces produits personnalisés permettent aux jeunes internes de s’exercer sur des chirurgies compliquées. Pour en apprendre plus, consultez ce sujet.

Crédit Photo : aphp.fr & news.stanford.edu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *