La jeune pousse mise sur le service de livraison de courses à domicile. Je vous livre plus de détails sur la récente levée de fonds de la start-up.

Les débuts de Serve Robotics

Créée en 2017, la Start-up démarre auprès des équipes de Postmates. Pour info, Postmates œuvre dans la livraison de courses quotidiennes ou ponctuelles à domicile.

Au départ, un robot de livraison Serve est initié. Ensuite, Uber a racheté Postmates en 2020 afin d’opérer une nouvelle organisation des activités.

De son côté, Serve Robotics a évolué comme start-up autonome consacrée aux solutions robotiques.

Une levée de fonds importante

Ainsi, Serve Robotics a levé 13 millions de dollars. Le fonds est alloué au développement d’un robot de livraison autonome.

Les investisseurs comprennent Uber, DX Ventures de Delivery Hero. Il faut ajouter 7 ventures de 7 – Eleven ainsi que Wavemaker Partners.

Quant aux investisseurs historiques, il faut citer Neo, Western Technology Investiment, Scott Banister.

Plus d’infos sur le robot autonome en question

Le projet embarque un Lidar conçu par Velodyne et la Puce Xavier de Nvidia. Le robot évolue sur les trottoirs au milieu des piétons.

Son rythme est similaire à la marche humaine. Par ailleurs, Serve intègre un éclairage lumineux à la place des yeux afin de communiquer avec l’environnement.

Le robot émet un signal lumineux à chaque changement de direction. Le robot peut transporter des colis de 22,5 kg pour un parcours de 48 km.

Les interactions entre les clients et le robot sont possibles avec des caméras et un écran. De plus, le robot procède à l’ouverture d’un réceptacle pour la récupération de la commande.

Les performances de Serve

D’après Serve Robotics, le robot autonome a déjà parcouru des dizaines de milliers de livraisons sans contact auprès de plusieurs villes américaines. La levée de fonds va servir au renforcement de la commercialisation de la technologie.

La start-up souhaite une livraison accessible au plus grand nombre avec un coût raisonnable. En parallèle, la jeune pousse cible l’augmentation de la flotte de robots.

Elle cible la poursuite des essais et l’essor géographique.

Les autres initiatives en cours

Serve Robotics n’est pas la seule enseigne en lice. Actuellement, la concurrence s’annonce rude avec Starship Technologies, Yandex, Nuro.

De son côté, Amazon est également de la partie. La France propose Twinsheel et ses droïdes de livraison via un test grandeur nature à Montpellier.

Retrouvez d’autres projets ici.

Crédit Photo : usine-digitale.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.