Je vais traiter d’un deal réussi qui s’est déroulé au Salon Viva Technology de Paris du 24 au 26 mai 2018. L’enseigne phare des centres villes Monoprix a contracté la mise en place de 100 écrans d’affichage digitaux auprès de 100 magasins de la capitale et d’Ile-de-France.

Un dispositif en pleine expansion chez le groupe Monoprix

Ce partenariat entre Monoprix et JC Decaux pour la digitalisation des vitrines pour le data porte sur une spécificité. Cette spécificité intègre la programmation de l’affichage qui se base sur l’analyse des données des transactions de Monoprix combinée à des données externes.

Cette installation opérée par JC Decaux va se poursuivre dans l’ensemble de l’hexagone dans un futur proche. JC Decaux va déployer des écrans de 85 pouces d’une résolution avoisinant les 4 k.

Cinq modèles sont déjà mis en place à Paris et font office de tests. Pour retrouver les détails de ce partenariat, consultez ce sujet.

La mise en conformité RGPD du dispositif

Pour ce dispositif qui s’appuie sur le data, les données transactionnelles incluent les prévisions météo et d’autres données extérieures procurées par JC Decaux. JC Decaux se charge de la connexion en temps réel à son propre système digital de diffusion.

Les 100 magasins qui vont recevoir les 100 écrans d’affichage dynamique incluent 3 millions de passages en caisse hebdomadaires. Cela représente 3 millions de tickets exploitables avec leurs éléments essentiels.

Ces éléments sont utiles pour proposer un data planning performant. Ces éléments incluent la fréquentation des magasins, les sorties de caisse en volumes et en euros.

Cela porte aussi sur l’affinité avec les promotions, le profil sectoriel des magasins, le profit clientèle suivant la nature des paniers. Au final, le dispositif table sur 500 millions d’unités de données.

Ces unités de données sont délivrées par JC Decaux dans le respect de la nouvelle réglementation européenne en matière de protection des données personnelles, à savoir le RGPD.

L’objectif de l’affichage dynamique initiée par JC Decaux

JC Decaux possède des technologies de planification de campagne et de « contextualisation ». L’objectif consiste à définir de façon dynamique le créneau horaire pertinent pour un annonceur afin de faire correspondre le contenu du message au contexte.

Le dispositif est un accompagnement ciblé du lancement d’un produit. Le dispositif peut servir d’incitation à l’achat.

Par exemple, le snacking sera affiché entre 12 et 14h, tandis que le textile cible la fin de journée. Le chiffre d’affaires fera l’objet d’un partage entre les parties.

Les deux enseignes ne sont pas assujettis à la TPLE. Les revenus proviennent du trafic en magasin lié aux messages de publicité et à l’achat d’espace via les annonceurs.

Pour plus de détails sur ce partenariat, consultez cet article.

 

Crédit Photo : shenzhen-multimedia.com & nucleus-ci.com

Diplomé de faculté de droit, je suis revenu à mes premiers amours, la communication et le marketing. Je m’efforce d’apporter un peu de clarté dans ce monde aux idées et concepts si vastes que même moi ça me file un sacré mal de crâne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *