Je vais communiquer sur une start-up franco-américaine qui se nomme Sketchfab. Elle a fait le buzz en dépassant allègrement la barre du milliard de pages vues.

La progression de Sketchfab

Créée en 2012 dans la capitale française, la start-up s’installe à New-York City en 2013. Elle ambitionne de démocratiser et de vulgariser le partage de contenus en 3D.

Auparavant, cette tâche était particulièrement compliquée à cause des formats multiples et la manque de lecteur universel. Avec Sketchfab, la solution fait appel à un service d’hébergement avec catégorisation et recherche ainsi que l’utilisation d’un lecteur 3D polyvalent.

Depuis 2012, la start-up ne cesse d’améliorer la technologie pour disposer du lecteur 3D le plus puissant du marché. Cette amélioration passe par un changement plus rapide, davantage de formats, un support VR et NR.

On met l’accent également sur un meilleur son, des techniques complexes. Par ailleurs, la jeune pousse souhaite parvenir à la masse critique des utilisateurs et de contenus.

En effet, elle aspire à devenir la référence dans son secteur d’activité. Pour en savoir davantage, lisez cet article.

Les évolutions récentes de Sketchfab

Dès janvier 2018, la start-up crée une boutique. Au mois de mars, elle inaugure une API de téléchargement pour un accès à son contenu via une application externe.

De nombreuses sociétés ont inclut la jeune pousse à leurs produits par le biais de Spark AR. On peut notamment citer Amazon et Facebook.

Par ailleurs, l’intégration sera surement présente sur Oculus Medium, Quill et Facebook Spaces. Ainsi, avec le milliard de vues atteint avec 80% de pages sur des modèles 3D, la start-up accueille plus de 3 millions de modèles publiés par 2 millions de membres.

En outre, la communauté d’inscrits a doublé de nombre en une année. Actuellement, les entreprises font appel à la plateforme Sketchfab dans un but commercial.

En effet, on peut générer des configurations 3D pour l’e-commerce, ou solliciter les modèles lors des campagnes de promo publicitaire en ligne.

Les challenges de Sketchfab

La concurrence est illustrée par Remix 3D de Microsoft ou Poly de Google. Néanmoins, Sketchfab revendique plus de 5 000 uploads au quotidien et propose plus de 50 formats de fichiers.

De plus, la start-up s’occupe de la gestion du son et les animations. Enfin, la compatibilité est atteinte avec la majorité des appareils du marché.

Pour les boutiques telles l’Unity Assets Store ou TurboSquid, la firme effectue de la prévisualisation dynamique. Actuellement, les modèles en 3D du site de partage sont disponibles en réalité virtuelle.

Ainsi, les paysages sont visualisables en RV avec les casques du marché. Dans le futur, un utilisateur peut modéliser un lieu, en objet en 3D et le publier sur Sketchfab.

Pour plus d’infos, rendez-vous à cette adresse.

 

Crédit Photo : diorama.com & etr.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *