Je vous présente la solution de la start-up Adok avec son projecteur intelligent. Il cible les réunions professionnelles.

Le projecteur fera l’objet d’une présentation aux entreprises à Lyon au cours du SIDO des 10 et 11 avril 2019.

Les débuts d’Adok avec le projecteur intelligent

Fondée en avril 2016, la start-up Adok œuvre pour chercher une solution pérenne afin de rendre les réunions professionnelles plus interactives. Cela permet de gagner également en efficacité. 

La start-up parisienne met en route un projecteur avec le dispositif Aura. Cette option ouvre la voie à un contenu disponible en raison d’une projection sur tout type de surface.

De plus, la solution est totalement tactile. Pour connaître la solution Aura d’Adok, rendez-vous ici.

L’objectif de la jeune pousse

Selon Adok, ce dispositif va permettre  de proscrire les pertes de temps au cours des réunions professionnelles. En effet, Aura est dotée d’un niveau de précision similaire aux tablettes en misant sur la reconnaissance d’images.

De plus, il ne faut recourir à aucun autre appareil pour le mode de fonctionnement. Selon Paul Pérétié, le président-fondateur d’Adok, la solution fonctionne en parfaite autonomie sous Windows 10.

Toutefois, on peut connecter un Smartphone ou un ordinateur par le biais d’un Wi-Fi ou d’une USB pour l’affichage d’une présentation de produit.

Le constat d’Adok avec la solution Aura

Adok agit pour rattraper le retard constaté dans le monde des projecteurs par rapport à l’évolution galopante des appareils personnels. Après avoir cerné les besoins des entreprises, Adok a mis en place Adok Meetings.

Il s’agit d’un logiciel qui œuvre en complément d’Aura. Il autorise l’amélioration de la gestion des réunions professionnelles, à l’aide d’outils variés comme la vision conférence, le partage de documents de façon totalement sécurisé.

A chaque fin d’évènement, un compte-rendu est adressé de manière automatique à l’organisation par le biais d’un mail.

Les projets en cours de la start-up Adok

Après une levée de fonds d’un million d’euros, l’an passé, la start-up a mené à bien l’industrialisation du projecteur intelligent. Avec plus de possibilités en termes de solutions, Adok souhaite nouer des partenariats avec d’autres start-up pour aboutir  à une opportunité comme la Smart Home.

De plus, Adok a ajouté 2 caméras infrarouges et un logiciel de reconnaissance d’images pour la distinction des mouvements des mains sur l’image avec des clics, des effets loupe, du feuilletage. A l’heure actuelle, le concept est en mode bêta test et cible l’intégration dans les objets de tous les jours.

Pour plus d’infos, connectez-vous ce lien.

Crédit Photo : maddyness.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *