J’entends beaucoup parler des succès phénoménaux engendrés par telle ou telle start-up. En partant d’un concept, d’une idée fabuleuse ou d’une invention, il faut connaître les astuces les plus fiables pour la création d’une start-up.

Le portage salarial et ses particularités

Pour créer une start-up, le portage salarial permet de gagner en indépendance  afin de développer un projet tout en demeurant salarié. Les risques sont limités si le projet échoue.

Le portage salarial s’adresse à des missions de service comme la communication, les finances, la gestion des ressources humaines. Le portage salarial est une relation contractuelle tripartite.

Cette relation est établie entre le salarié porté, l’entreprise de portage salarial et l’entreprise cliente. Pour sa part, le salarié porté dispose d’un contrat de travail en CDD ou en CDI avec l’entreprise de portage salarial.

En effet, il œuvre pour le compte des entreprises clients. En outre, un contrat de prestation de services est conclu entre la société de portage et l’entreprise cliente.

Le salarié porté dispose d’une capacité d’expertise, de qualifications suffisantes et d’autonomie. Il se charge de la recherche des clients et des négociations.

Pour en savoir plus, consultez cette adresse.

Le cas de l’entreprise individuelle

Dans ce cas, la structure n’a aucune personnalité morale. L’entreprise dispose d’un statut simple à mettre en place.

Toutefois, l’entreprise individuelle n’est pas propice aux projets d’équipe et inadaptée aux projets à forte croissance ou qui requièrent un gros financement. En outre, la responsabilité de l’entrepreneur individuel est engagée sur l’ensemble du patrimoine personnel.

L’exemple de la micro-entreprise

De son côté, la micro-entreprise ne constitue pas un statut juridique. Il s’agit plutôt d’un régime social et fiscal destiné aux entreprises individuelles qui font appel au régime du micro social.

La micro-entreprise se substitue au régime des auto-entrepreneurs avec les mêmes enjeux. La micro-entreprise permet la simplification de la création de petites structures.

En outre, elle autorise la mise en place de mesures favorables à l’accompagnement social et fiscal à l’adresse des exploitants en début d’activité. La micro-entreprise est destinée aux entreprises individuelles qui requièrent une procédure simplifiée de création d’entreprise individuelle.

Cela concerne la déclaration, le versement des cotisations et des contributions sociales via un prélèvement proportionnel sur la base du forfait.

La synthèse des 3 solutions pour initier une start-up

Si le portage salarial est une amorce vers l’indépendance et la création de start-up, il ouvre la voie à l’essai du projet jusqu’au succès effectif. Par la suite, on peut choisir la création d’entreprise individuelle ou la société.

Pour en apprendre davantage cliquez sur ce lien.

Crédit Photo : hellobiz.fr & myventurepad.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *