Selon le Financial Times, la Commission Européenne veut lancer initier une procédure antitrust contre Facebook. Je vous livre les détails concernant cette initiative qui cible le service d’achat et vente entre particuliers du géant nord-américain.

Le but de la Commission Européenne

En effet, Bruxelles a ouvert une enquête le 4 juin 2021. Il s’agit de définir si Facebook a enfreint les règles de concurrences européennes. En outre,  il faut vérifier si le service des petites annonces du réseau social a fait appel à des données émanant des annonceurs.

Si c’est le cas, Facebook va directement les concurrencer sur des marchés où il officie, à l’instar des annonces en ligne. Ainsi, il s’agit de savoir si Facebook Marketplace est qualifié d’abus de position dominante sur le marché des petites annonces entre particuliers.

A propos de Facebook Marketplace

Initié en octobre 2016, Facebook Marketplace est présent aux Etats-Unis, au Royaume Uni, en Australie et en Nouvelle Zélande. Le déploiement atteint 17 pays européens en 2017.

Le service répond à une demande déjà existante. Le réseau social a constaté l’achat et la vente d’objets via des groupes dédiés.

En avril 2021, la fonctionnalité compte un milliard d’utilisateurs.

Les enquêtes en cours

Facebook fait l’objet d’enquêtes en Allemagne et au Royaume Uni. A compter de décembre 2020, l’autorité allemande de régulation de la concurrence a lancé une procédure contre Facebook.

En effet, Facebook veut rendre obligatoire la création d’un compte Facebook pour l’utilisation des casques de réalité augmentée de marque Oculus. Pour sa part, la CMA ou Competition and Markets Authority du Royaume Uni est une autorité de la concurrence locale.

Elle est sur le point d’ouvrir une enquête concernant l’utilisation des données utilisateurs.

Les enquêtes aux Etats-Unis

Facebook n’échappe aux griefs aux Etats-Unis. La FTC ou Federal Trade Commission a porté plainte pour abus de position dominante.

Dans la foulée, 46 Etats américains lui ont emboîté le pas. Les demandes portent sur l’achat de concurrents de manière illégale à la sauce prédatrice.

Selon eux, Facebook veut mettre l’emprise sur le marché. Les cas d’Instagram et de Whatsapp sont cités à titre d’exemples.

Focus sur Facebook Marketplace

Facebook Marketplace met en contact les vendeurs et les acheteurs particuliers et professionnels. En fait, il s’adresse aux commerces de proximité qui n’ont pas les moyens de mettre en place  un site e-commerce.

En fait, les échanges sont effectués via la messagerie Facebook. Retrouvez d’autres sujets ici.  

Crédit Photo : lci.fr & fiverr.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.