L’annonce provient de la jeune pousse Implicity. Elle dévoile l’accès possible à l’espace Health Data Hub.

Je vous livre plus d’infos à ce sujet.

Les détails concernant l’annonce

Le start up Implicity et le HDH ou Health Data Club traitent d’une collaboration de recherche. Ce partenariat cible le développement d’un algorithme de prédiction des épisodes aigus d’insuffisance cardiaque avec hospitalisation.

Pour rappel, Health Data Hub est une gigantesque base de données de santé sous la tutelle du Ministère de la Santé. HDH autorise les recherches en intelligence artificielle.

L’accès à la plateforme

Implicity est le premier à avoir accès à la plateforme via le projet pilote « Hydro ». Grâce à une autorisation obtenue auprès de la CNIL ou Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés, le développement va porter sur un système d’apprentissage automatique.

Cela va servir à la prévention des épisodes d’insuffisance cardiaque. Cet outil cible l’aide à la décision médicale ainsi qu’une prise en charge optimale des patients insuffisants cardiaques.

En outre, les équipes d’Implicity vont disposer de 5 téraoctets de données de santé.

Le croisement de sources phares

En fait, croiser deux sources de données facilite l’entraînement du modèle. En effet, le Health Data Hub intègre les données cliniques et administratives issus du SNDS de l’Assurance Maladie.

Le SNDS est le  Système National des Données de Santé. Ce sont des informations relatives aux causes spécifiques des données, aux remboursements effectués par les régimes divers d’Assurance Maladie.

Il peut également s’agir de l’activité médicale des établissements de santé.

Le traitement des informations

La totalité des informations est recoupée avec les données provenant des implants cardiaques d’environ 35 000 patients français. Ces données sont collectées par la plateforme Implicity qui équipe actuellement 60 centres médicaux.

En clair, la Medtech implantée à Paris fait travailler 45 salariés. Le développement de la plateforme médicale œuvre pour faciliter la pratique au quotidien de la télésurveillance cardiaque.

Grâce à cette avancée, les sites des fabricants disposent de données recueillies auprès des pacemakers et des défibrillateurs via un outil unique. De plus, cet outil est consulté de manière pratique et rapide par les équipes soignantes.

Le but du projet Hydro

Le projet vise deux objectifs. Le premier se traduit par l’absence d’hospitalisation des malades insuffisants cardiaques.

Il s’agit de la première cause d’hospitalisation des plus de 65 ans. Le deuxième objectif concerne la réduction considérable des dépenses.

Le coût annuel des hospitalisations représente 1,6 milliard d’euros et touche plus d’un million de patients. L’insuffisance cardiaque cause plus de 70 000 morts par an selon les chiffres de la Fédération Française de Cardiologie.

Retrouvez d’autres infos ici.

Crédit Photo : lajauneetlarouge.com & lebigdata.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.