L’explosion actuelle du travail à distance et distribué a attiré beaucoup d’attention sur les capacités des plateformes de visioconférence comme le Cloud Jitsi, ainsi que sur les défis de la gestion des réunions en ligne.

Cela en fait également un bon moment pour examiner les alternatives open source avec des avantages en termes de coût, de personnalisation et de contrôle, ainsi que les compromis qui les accompagnent.

Les solutions open source mettent l’accent sur la sécurité

De nombreux projets open source axés sur la collaboration vidéo, et la collaboration en général, ont apporté des améliorations majeures au niveau de la sécurité. Alors que de nombreuses organisations ont décidé que la sécurité des logiciels de collaboration basés sur le cloud était suffisante pour leurs besoins, d’autres n’aiment pas l’idée que les communications passent par un serveur qui n’est pas sous leur contrôle direct.

Contrairement à d’autres outils, Jitsi a un serveur qui gère le flux de vidéo. De plus, ce serveur peut aussi être votre serveur dans votre centre de données. Cette application a aussi démontré une capacité de cryptage de bout en bout, permettant une sécurité optimale.

Une panoplie d’applications de communication ou un seul outil

L’unification de plusieurs modes de communication et de collaboration est une tendance forte dans la technologie d’entreprise. Certaines organisations préfèrent une suite de logiciels qui fonctionnent bien ensemble. Pour d’autres, cependant, ce n’est pas un facteur si important.

Et dans cette catégorie, Jitsi est encore une fois l’option de choix. La plupart des entreprises utilisent cette application en raison de ses fonctionnalités variées disponibles dans une seule plateforme. En effet, vous pouvez bénéficier d’un éventail d’options avec cette application, dont la possibilité de mettre en sourdine tout le monde sauf la personne avec qui vous parlez. De plus, elle offre aux participants beaucoup de contrôle sur la disposition des écrans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.