Face à la réduction de la capacité d’endettement des TPE-PME, RollingFunds vient de lever  5 millions d’euros. Je vous communique les enjeux de la start-up parisienne.

Les acteurs de la levée de fonds

RollinFunds est en incubation auprès de Truffle Capital dès 2019. Les acteurs de la levée de fonds incluent A2 GR La Mondiale, le réassureur CCR.

Il faut ajouter les actionnaires initiaux comme PRO BTP Innovation, Truffle Capital ainsi que plusieurs business angels.

L’initiative de RollingFunds

La plateforme technologique créée par la fintech cible l’automatisation de la délivrance et de la gestion de crédits. Ils sont destinés aux TPE-PME.

La start-up repose sur des algorithmes de scoring. Ces derniers contribuent à évaluer le risque de crédit en associant le profit de l’entreprise, les données en temps réel collectées sur les divers systèmes informatiques sans oublier les informations d’ordre macroéconomique.

Les points distinctifs de RollingFunds

La jeune pousse n’opère pas dans la distribution directe au client final. Elle œuvre auprès d’un réseau de partenaires fournisseurs des TPE-PME.

Les partenaires mettent en avant plusieurs offres de crédits aux clients pour des achats clés en main. Quant à la clientèle finale, elle est composée par des artisans du bâtiment, des restaurateurs, des boutiques de mode, et tant d’autres.

La place de la start-up

Au niveau de la chaîne de valeur, RollingFunds se positionne en tant qu’intermédiaire qui fournit de la technologie. Le porteur des crédits au bilan est un organe de financement dédié.

C’est le fonds de dette R.Funds sous la gestion d’Acofi Gestion. En fait, il s’agit d’une forme Innovante d’Investissement au cœur de la dette privée.

Le modèle économique disponible

Pour sa part, RollingFunds effectue le prélèvement du tiers des intérêts facturés. Le paiement revient soit aux créanciers pour 10 à 12 %, soit aux partenaires pour une fidélisation de la clientèle.

Le concept est similaire en BtoB aux outils de BNPL ou paiement en plusieurs fois à travers les sites grand public. Par ailleurs, le crédit traditionnel de remboursement mensuel ou trimestriel est une option.

Idem pour la formule « revenus based financing » via une avance octroyée sur les futurs encaissements. RollingFunds envisage de parvenir à un flux de 150 millions d’euros pour 2022 et d’aboutir à 1 milliard d’euros de flux à l’horizon 2025.

La levée de fonds vise davantage d’investissement dans la technologie et le renforcement de la data science et d’une équipe commerciale. Retrouvez d’autres idées ici.

Crédit Photo : cyberlayman.com & cfnews.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.