Ondorse a mis en place l’automatisation de la vérification d’identité en entreprise. Je vous présente la récente actualité de la start-up.

Le point de départ d’Ondorse

Face aux sanctions d’enseignes comme Lemonway ou Mangopay, Ondorse a initié une start-up. Ces enseignes précitées ont subi les affres du gendarme financier à cause d’une lacune au niveau de l’identité de certains clients.

Fort de ce constat, l’avocat Aymeric Boëlle et Florent Robert ont fondé Ondorse. Pour sa part, Florent Robert a déjà subi un contrôle de l’ACPR ou Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution.

A l’époque, le but consiste à évaluer les efforts de lutte anti-blanchiment de la jeune pousse Bruno qui œuvre dans l’épargne automatique. Le contrôle a mis douze long mois et a marqué Florent Robert.

La solution proposée par Ondorse

Ondorse s’adresse à une clientèle B to B ou B2B. La solution favorise le regroupement sur une plateforme unique des données issues de tiers, les API de conformité et de fraude.

Il suffit de recouper les informations émanant de plusieurs sources. Cela concerne essentiellement les registres officiels des sociétés, les registres des actionnaires.

Il faut ajouter les bases de données privées, la vérification d’identité, le filtrage des listes de surveillance, la prévention de la fraude, entre autres. Ainsi, Ondorse prend en main l’automatisation de la vérification d’identité des nouveaux clients professionnels.

L’objectif revient à gagner du temps car la vérification manuelle, fastidieuse et chronophage des registres est dépassée. Selon Ondorse, la jeune pousse a effectué plus de 17 000 contrôles clients chaque mois.

Les options supplémentaires d’Ondorse

Ondorse privilégie également l’identification d’acteurs suspects, la lutte contre la fraude, le respect des règles de compliance de l’ACPR. Dans les faits, les entreprises rechignent face à plusieurs produits d’identité à interpréter pour une adaptation contraignante aux règles et autres réglementations

Les entreprises souhaitent une plateforme unique. Pour sa part, Ondorse veut être le passeport d’identité des entreprises.

La levée de fonds récente

Le 25 avril 2022, Ondorse révèle une levée de fonds sous la houlette d’Eurazeo et Isai, sans oublier d’autres business angels. La levée de fonds porte sur 2,4 millions d’euros.

La solution BtoB cible les fintech, les compagnies d’assurance, les marketplace, les plateformes de cryptomonnaie. Ondorse dévoile que plus de 70 % des entreprises ressentent le respect de la réglementation tel un frein à la croissance.

Par ailleurs, la fraude en ligne est toujours plus complexe. Découvrez plus d’actus ici.

Crédit Photo : btob-leaders.com & business.lesechos.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.