Je vous propose de découvrir le modèle économique de la jeune pousse française avec Boxy. L’enseigne est considérée comme une sorte d’Amazon go hexagonal via un container automatique.

La perception des magasins autonomes

La majorité pense que les magasins autonomes ne vont pas prendre la place des magasins classiques. Le co-fondateur du container automatique Boxy David Gabai explique son projet.

Le but de Boxy ne consiste pas à prendre la part de marché des acteurs du secteur. L’installation de Boxy cible l’ouverture d’un point de vente dans un endroit peu rentable.

Tom Hayat, l’un des fondateurs précise que la création de marché est opérée dans un lieu de perte de marché.

Le choix de l’emplacement pour Boxy

Pour la start-up Storelift, le critère de l’emplacement repose sur l’accessibilité géographique et la disponibilité de l’offre. Ainsi, les consommateurs disposent d’une ouverture 24h / 24 et 7 jours sur 7.

L’enseigne cible les travailleurs de jour comme de nuit. Etabli à proximité de l’A86 doté d’un immense trafic routier, le container permet d’effectuer ses courses sans contrainte horaire.

L’offre de type supérette

La sélection porte sur les snacks, les desserts, les fruits. Il faut aussi citer l’épicerie salée et sucrée ainsi que les articles de dépannage.

Ces derniers portent sur les œufs, le lait, les pâtes, les masques, le gel hydro-alcoolique. La structure propose plus de 270 produits.

Il s’agit d’une offre de supérette pour une couverture de 15 m². L’autonomie est le mot-clé.

Le container ne dispose pas de caisse, de portique ou de personnel.

Le concept de Boxy

Similaire au concept d’Amazon Go, le Boxy met en avant des méthodes de machine learning et de computer vision. Ainsi la reconnaissance des articles saisis est combinée aux capteurs.

Ces capteurs sont couplés aux étagères et rappellent le dispositif « Just Walk Out » d’Amazon.

Les fonctionnalités de Boxy

La silhouette du client est scannée par une caméra dès l’entrée. Ainsi, la silhouette est liée au compte utilisateur.

L’hébergement est local afin de conserver les données conformément au RGPD. L’anonymisation des données d’achat et le taux de conversion s’avèrent précieux pour les industriels.

Boxy profite d’une construction sur mesure française et son fonctionnement demande juste une arrivée de courant. Storelift cible 100 clients par jour pour un panier moyen de 5 euros.

Le service client est privilégié pour offrir une meilleure expérience. Les prix sont alignés avec ceux des grandes surfaces.

Storelift souhaite répartir plus de 10 containers après une année. Retrouvez d’autres concepts ici.

Crédit Photo : twitter.com & usine-digitale.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *